Spectacles

Vendredi 2 novembre
21h30 / Salle de spectacle / Entrée 9€ (pré-vente), 11€ (sur place)

Le Corps du Roi

de Matthieu Hocquemiller avec Mimi Aum Neko et Mathieu Jedrazak

Dans ce dialogue-goûter entre amis, Mimi et Matthieu réfléchissent à la figure du roi, aux fameux « deux corps », le corps réel et le corps politique, et au crime de lèse majesté. Peut être, s‘agit-il d‘un sacre queer, par lequel chacun-e-s se fera Roi et Reine d‘une mutation en cours, ou peut être même d‘un rituel sorcier(e) pour convoquer Circé, déesse des affranchi(e)s

Samedi 3 novembre
21h30 / Salle de concert / Entrée 11€ (pré-vente), 13€ (sur place)
Avec Allie Bye & Sophia Djitli, Kay Garnellen, Fanny Doucet & Anaïs Seghier, Typy Zoberman, Cassandre Ehdor, Amar & Eva Vocz, Persona Nunez Garcia, arianne Chargois, Juan Florian & Kory Brawn, Maxime Maes

Suivi d’un DJ set de Law & Haktion jusqu’à 3h00

Les Perfs Putes, ce sont 10 travailleuses-eurs du sexe parlant depuis divers perspectives. Dans cette expression collective, ils-elles analysent les multiples transgressions de frontières activées dans leurs vies : frontières de genre, de norme, d’usage de soi, sérologique, géographique. A travers ces performances documentaires, ils-elles revendiquent que les vies des travailleuses-eurs du sexe comptent.

Dimanche 4 novembre
16h / Studio / Entrée 11€ (pré-vente), 13€ (sur place)

La belle indifférence

de Gaëlle Bourges

avec Alice, Marianne Chargois, Gaëlle Bourges.

La belle indifférence dresse deux petits catalogues, l’un fait d’images, l’autre de récits. Le premier présente une série de nus trouvés dans la peinture occidentale entre le XVIe et le XIXe siècles; le deuxième expose des voix égrenant tour à tour des récits d’histoire de l’art et des récits de travail sexuel.

Concerts

Vendredi 2 novembre / 23h / Salle de concert / Entrée 7€

Lady McGrew “Hookers Do It Standing Up”

Stand-up hip hop mashup

Pute le jour, artiste la nuit et directrice de Sex Workers Alliance Ireland. Ses chansons hip-hop et reggae origina- les, relatent autant de moments inattendus que son pre- mier client ou la perte hilarante de son meilleur client, des instantanés de la réalité des travailleuses du sexe ainsi que les effets néfastes des nouvelles législations en Irlande.

King Baxter
Zelda Weinen
Martin Dust
Previous
Next
21h / Salle de concert / Entrée 5€

Snap Shouts

Concert de clôture avec Zelda Weinen, Martin Dust et King Baxter

Zelda Weinen est une travailleuse du sexe d’un autre genre ; pour égayer ses dimanches moroses, elle com- pose des mélodies où s’entremêlent hip-hop et sonorités jazzy.

King Baxter est un roi « agenré » venu d’une autre planète ou d’un autre espace-temps. Iel est maître de chiens humains, reflet de notre société contemporaine. Sa musique est spatiale, teintée Krautrock électronique qu’iel considère comme de

la Death Alien Electronic Music.

Martin Dust, sale gosse, morveux, voyou, feignant, taré, bancal, salaud, tapin, stoner, bravache, peureux, crieur, portier, tâche, fêlé, vénal, absent, voleur, médiocre, salace, timide, trimeur, seul, veinard, violent, gouère, raté, précieux, clivant, chanteur.

Performances en continu

Vendredi 2 novembre
19h - 21h / Hall / Entrée libre

Le baiser de la pute

LNI

Le baiser de la Pute propose une dynamique public/au- teur autour d’échanges charnels tarifés. Une invitation à dé-stigmatiser le travail sexuel , une proposition faite aux femmes de tirer profit du stigmate.

Samedi 3 novembre et dimanche 4 novembre
15h - 19h / Hall / Entrée libre

Full Service

de Daniel Hellmann

Daniel Hellmann est prêt à fournir tous les services que les passants ou les spectateurs pourraient souhaiter – tant que le performeur et le participant parviennent à se mettre d’accord sur un prix. Le panel des services est considérable : « Je te fais un sandwich », « Je te fais une fel- lation», «Je fais tes impôts». Full service est un jeu dont on ne connaît jamais l’issue.

Bod mod dysphoria

Vendredi 2 novembre / 18h-21h / Hall
Samedi 3 et dimanche 4 novembre / 14h-19h / Hall

Espace piercing/tattoo

avec Gordon B. Rec & Maxime Maes